Archives de août, 2013

Réseau(x) – Connexions dangereuses

Réseau(x)Par ISABELLE RÉTY, Librairie Gwalarn, Lannion

Les réseaux sociaux ont fait leur apparition il y a quelques années et font dorénavant partie intégrante de la vie de milliers de personnes connectées jour et nuit. Vincent Villeminot, auteur de la série Instinct (Nathan, 2011), s’empare du sujet et publie Réseau(x), premier volet d’un thriller haletant.

Page — Réseau(x), votre nouveau thriller, se déroule dans un futur très proche où les ados sont hyper-connectés à un nouveau réseau social, le DKB. Qu’est-ce que ce DKB ?
Vincent Villeminot — Le DreamKatcherBook est un réseau social assez classique sur lequel on tchatte, on poste, on publie, on raconte sa vie, on diffuse ses images, on reste « en lien » avec ses « amis ». Lire la suite de l’article …

Réseau(x) par Juliah

Réseau(x)Réseau(x) fait partie de ces livres, inclassables, hors-normes, dans lesquels on plonge dès les premiers mots, et desquels on ne ressort pas indemnes. L’éditeur présente ce roman comme un ouvrage singulier, mais le lecteur sera sans doute marqué par son aspect pluriel, dans la construction, la profusion d’actions, de personnages, d’émotions… Le titre, avec cette proposition de singulier/pluriel faite par les parenthèses, colle donc à merveille au roman.

Alors, soyons clairs, c’est un thriller particulièrement original, donc je serai bien incapable de vous le résumer. L’intrigue centrale tourne autour d’une adolescente au caractère fortement marqué par ses troubles du sommeil, Sixtine alias Sixie. Ses cauchemars à répétition et ses insomnies lui donnent parfois l’impression de perdre la raison, mais le réseau social DKB, et notamment sa partie Lire la suite de l’article …

La littérature « jeunes adultes », une invention marketing ?

Depuis le succès planétaire d’Harry Potter– le 1er tome est sorti en 1995 -, la littérature pour adolescents a vu naître le concept de littérature « young adults ». Une expression empruntée aux anglo-saxons qui sont les précurseurs de cette littérature pour « jeunes adultes ». Mais quels genres littéraires et quels types d’ouvrages trouvons-nous derrière cette étiquette ? S’agit-il d’une simple invention marketing ou d’une réalité éditoriale ? Enfin, existe-t-il un public de « jeunes adultes » aux pratiques de lectures singulières, nécessitant d’identifier cette offre en librairies et dans les bibliothèques ?

Source : Blog Ne vois-tu rien venir ?
http://nevoisturienvenir.blogspot.fr/2013/08/la-litterature-jeunes-adultes-une.html

Lire la suite de l’article …